top of page

Recueil de poèmes : Rêveries, Les Mortes-Pensées, Mieux, Le cheval de Lanval

Dernière mise à jour : 29 sept. 2023




Rêveries


Assis sur une plage de sable chaud charmé les doigts cherchant un chemin dans les grains j’entends les remous chargés de la mer qui charrient leurs rêveries sur le rivage blanc

Le haut le bas le beau le froid tout m’est égal

Quand je m’allonge et m’enfonce dans cet îlot de solitude je ne pense plus

Je regarde l’océan lourd de mes souvenirs qui vont et viennent

Dans le creux des vagues dans la houle

Ici un amour perdu que je regarde se noyer depuis maintenant des mois

Je suis impuissant et indifférent

Au chaud dans mon sable chaud

Parfois j’y vais nager et sauve des amitiés d’un sort bien malheureux

Mais souvent je regarde flotter quelques morceaux de bois

Je sais que lorsque le courant les fera s’échouer

J’en ferai quelque chose de bien

De beau



Les Mortes-Pensées


Je regrette des actes que je laisse derrière moi

Puis je les ignore éhontément

Je les laisse pour mort je les déplore je les constate décédés et je m’en réjouis

Je les regrette car j’en ai honte

Or parfois dehors dans cette terre brûlée où je les ai laissés tomber

Ils revivent avec force

Ces cadavres puants que j’avais oubliés reviennent me hanter

Il suffit qu’un seul parvienne à mes pensées pour que tout mon moi se retrouve dans le cimetière de

mes secrets inavoués de mes actions indicibles que je m’efforçais de cacher

Elles m’assiègent alors se vengent et me dévorent

Ce n’est pas indolore croyez-le

On n’en ressort pas indemne

Et si on en ressort je dis bien si alors tout est à recommencer

Il faut les sceller à nouveau les re-dissimuler

Jusqu’à ce qu’une se délivre de ses chaînes de sa prison de l’emprise des morts

Et le cycle reprend dès lors



Mieux


Dans le fond d’une tasse de café j’ai vu

Des immondices

Des choses laides visqueuses dégoûtantes

Des morceaux ramollis

Mais j’ai regardé mieux

Les choses se sont nommées

C’était des étoiles

Des galaxies des univers

Des nébuleuses

Noires



Le cheval de Lanval


Je suis le cheval de Lanval

Je tremble

J’ai peur

Quand surgit

Le destin

Je disparais

Et l’on ne me voit plus

Je suis le cheval

De Lanval

Je suis revenu

Le destin a passé

Et je ne tremble plus

Je voulais m’enfuir

Mais

Le destin est venu

Qui m’a pris par les brides

M’a tiré par le mors

Pour retrouver Lanval

Maintenant je n’ai plus peur


Comentarios


bottom of page